Le webscraping, mythes et réalités (Thomas Delclite, 9 avril 2021)

Dans cette présentation, Thomas Delclite (Direction générale de la statistique, Belgique), dresse un état des lieux des techniques permettant de récupérer automatiquement des données sur Internet. Le webscraping, ou extraction de données, s’est imposé depuis plusieurs années comme méthode de création de bases de données pour les sciences humaines et sociales. En effet, l’usage massif d’Internet dans tous les domaines, la programmation simplifiée et le faible coût de la méthode poussent les chercheures et chercheuses à s’approprier les outils de webscraping. Néanmoins, il ne faudrait pas voir le webscraping comme LA solution à tous les problèmes, et il s’agit avant tout de comprendre son fonctionnement pour ensuite lister les opportunités et les limites pour la recherche. Cette intervention vise à présenter ce qu’est le webscraping en théorie et en pratique à partir d’exemples simples. Thomas Delclite y discute des opportunités de cette méthode pour créer des bases de données originales, mais aussi des limites et des risques de son utilisation, tant pour la réplicabilité que pour la généralisation des résultats.

L’enregistrement vidéo de la séance (1h26) :



Citer ce billet
Pierre Mercklé (2021, 9 avril). Le webscraping, mythes et réalités (Thomas Delclite, 9 avril 2021). Les Vendredis Quanti. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/t4cv

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search