Comment mesurer les effets du confinement sur les apprentissages des élèves (Quentin Brncic, 3 décembre 2021)

Le confinement du printemps 2020 a eu un impact important sur la manière dont les apprentissages scolaires se sont déroulés. La fermeture des établissements scolaires a débouché sur la mise en place de la « continuité pédagogique » : les élèves ont suivi les enseignements « en distanciel » à l’aide des outils numériques. Ces enseignements ont été suivis dans des conditions hétérogènes selon l’environnement social : variété des conditions de vie au cours du confinement, des ressources culturelles des parents, de l’équipement numérique… On peut donc raisonnablement penser que cette période exceptionnelle soit à l’origine d’une augmentation des inégalités entre les élèves quant à leurs acquis scolaires. Dans cette intervention, Quentin Brncic (doctorant, centre Maurice Halbwachs, ENS) présente les données issues du panel DECCS (Dispositif d’évaluation des conséquences de la crise sanitaire) mis en place par la DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) et le Ministère de l’éducation nationale. L’objectif de la séance est de montrer en quoi ces données pourront permettre de rendre compte des effets du confinement sur les apprentissages des élèves.

L’enregistrement vidéo de la séance (1h05) :



Citer ce billet
Antoine Machut (2021, 3 décembre). Comment mesurer les effets du confinement sur les apprentissages des élèves (Quentin Brncic, 3 décembre 2021). Les Vendredis Quanti. Consulté le 24 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/t4d2

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search